Éclairer les longues soirées d'hiver.

Envoyer Imprimer

Lorsque l’éclairage d’une pièce est assuré du point de vue fonctionnel, vous pouvez améliorer l’ambiance lumineuse par quelques effets mettant en valeur tel ou tel point du décor avec de petits projecteurs incandescents ou halogènes.

 L’éclairage incandescent donne un éclairage légèrement jaunâtre alors que l’éclairage halogène produit une lumière plus blanche mais très intéressant lorsque utilisé avec un variateur de tension pour donner un effet plus discret ou plus fort.

L’éclairage fluorescent donne beaucoup de luminosité tout en utilisant 2 fois moins d’énergie que les autres éclairages et est très utile pour la salle de jeu, sous les armoires de cuisine et au dessus des surfaces de travail. Une rampe en bois dissimulant des tubes fluorescents et placée sur des murs étroits agrandira visuellement la pièce.

Pour la lecture, placez la lumière à une distance raisonnable derrière vous. L’idéal, ce sont les lampes comportant des projecteurs orientables que vous placerez dans votre chambre et celle des enfants pour la lecture au lit.

La cuisine a deux fonctions :elle sert de lieu de travail pour les amateurs de bonne chair qui aiment mettre la main à la pâte et de lieu de retrouvailles en famille pour partager les repas. Son aménagement et son éclairage doivent être prévus en conséquence. Les plans de travail doivent être amplement éclairés afin de vous permettre de cuisiner dans les meilleures conditions possibles. Un tube fluorescent installé sous les armoires et dissimulé derrière une moulure de bois donnera beaucoup de luminosité.

Au dessus de l’îlot, des lampes suspendues halogènes feront très bien l’affaire. L’éclairage halogène est 30% plus brillant que l’éclairage incandescent et dure 3 fois plus longtemps.

Pour éclairer le coin repas, une suspension est idéale en autant qu’elle éclaire la table et non les convives. Installez un gradateur pour varier l’intensité de l’éclairage et modifier l’atmosphère selon les circonstances. Mais attention, le gradateur doit avoir le bon calibre c’est à dire qu’il doit être choisi en fonction du nombre total de watts de votre luminaire et du type d’éclairage de celui-ci. Ainsi, on utilisera un gradateur standard seulement avec une lampe halogène qui n’a pas de transformateur et ne contient pas de diode.

Un petit conseil en terminant : dans la salle de bain, évitez de placer l’éclairage au dessus du miroir pour ne pas vous retrouver avec des ombres sous les yeux et sur le menton.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir